LES PAYS CELTES
Vous allez adorer l’Irlande, l’Ecosse et le Pays de Galles avec Alainn Tours !

Alainn Tours a toujours pris grand soin de toujours vous raconter de belles histoires et de vous faire voyager sans forcément vous mener en bateau. Pourtant, et de façon délibérée, nous allons vous embarquer avec nous dans une histoire de piraterie, un récit authentique qui s’est déroulé à la fin du 16ème siècle.

Demandez un devis

Ce récit incroyable nous amène vers l’ouest de l’Irlande, dans le comté de Mayo et Clew Bay à la fin du 16ème siècle. Les guerres anglo-espagnoles qui sévirent à cette époque, furent propices aux pillages et quelques loups de mer s’y taillèrent de belles dents à la pointe du couteau, ainsi William Cooke ou encore Francis Drake.

Mais, notre histoire a ceci de surprenante que le personnage principal appartient à la catégorie dite du « sexe faible » : O’Malley, marin, mercenaire et pirate, portait des jupes et le doux prénom de Grace (Grainne en gaélique) !

Et c’est ici que commence la fabuleuse histoire de la Reine de l’Ouest, celle de Grace O’Malley, originaire de Clare Island…

Grace O'Malley, statue Westport House
Crédits photo: Wikipedia

Grace O’Malley, reine de l’ouest

Milles sabords avec un tel profil, il n’est pas étonnant que cette femme rebelle - mariée à plusieurs reprises et mère de famille – figure encore parmi les figures importantes du folklore irlandais. D’autres femmes lui emboitèrent le pas, ainsi Anne Bonny et Mary Read qui firent partie au 18ème siècle de l’équipage de « Rackham le Rouge » évoqué de façon rocambolesque dans les aventures de Tintin…

Grainne O’Malley vit le jour en 1530 dans le comté de Mayo, sur Clare Island - l’une des 350 îles de la Baie de Clew - dans un château familial de facture rustique construit sur 3 étages.

Granuaile's Castle, Irlande
Crédits photo: Flickr, National Library of Ireland

Aujourd’hui, moins de 200 personnes vivent sur Clare Island*, un confetti de terre aride long de 8 km et large de 5 km, ayant appartenu au clan O’Malley qui régnait en maitre dans ces eaux.

*la Grande Famine en chassa la plupart au 19ème siècle.

Comté de Clare, vagues
Crédits photo: Unsplash

On imagine aisément la jeune Grainne O’Malley, jupon relevé et cheveux défaits, gambader au milieu de la lande sauvage pour regarder passer les bateaux qui se dirigeaient vers le port maritime de Galway.

Un côté « garçon manqué » peut-être, un refus des convenances et un côté rebelle qu’elle mit à profit pour remplir abondamment les coffres de sa maisonnée à l’âge adulte.

L’histoire raconte qu’elle se serait trouvée au faîte de sa gloire, à la tête d’une flottille de pirates composée de 300 hommes sans foi ni loi.

Drapeau de Rackam le Rouge
Crédits photo: Wikipedia

Granuaile’s Castle sur l’île de Clare

La demeure familiale des 0’Malley - construite sous forme de maison-tour - ne se visite plus pour des questions de sécurité, mais on peut pousser sans problème les portes de la vieille abbaye cistercienne construite au 13ème siècle sur l’île de Clare et dans laquelle Grace aurait été inhumée à l’âge canonique de 73 ans.

L’endroit est réputé pour ses peintures médiévales réalisées a fresco sur le plafond.

* les pigments sont liés directement à l’enduit lors du séchage, cette technique permet une longue conservation des décors

Granuaile's Castle, Clare Island
Crédits photo: Flickr, National Library of Ireland

Les lieux à découvrir sur l’île de Clare

Autres points d’intérêt, le phare de Clare* surplombant la baie au nord de l’île – transformé en hôtel de luxe - et les collines de Knockmore (463 mètres) et Knockaveen (220 mètres) qui offrent une vue imprenable sur la baie.

Chambre, Clare island lighthouse
Crédits photo: Clare Island lighthouse

Grace ne vécut pas seulement au château de Clare, ses aventures l’amenèrent aussi à fréquenter Rockfleet Castle* dans la baie, ceci après qu’elle eut contracté un second mariage qui dura moins d’une année. Autour de ce château-tour à étages - décidément typique à l’époque - un trésor aurait été enterré.

* également nommé Carraighowley Castle

Rockfleet Castle, Irlande
Crédits photo: Wikipedia

Les populations rassemblées autrefois dans le comté de Mayo, vivaient essentiellement d’agriculture et d’élevage, de pêche, de commerce et pour certains d’entre eux, de rançons réclamées aux navires français et anglais.

Le pillage était bien sûr monnaie courante et nul n’y voyait à redire, ainsi lorsqu’un navire de l’Armada espagnole s’échoua sur les plages de Clare Island en 1588, son équipage fut mis à mort sans état d’âme par le clan O’Malley.

D’aucuns parlent de 6000 morts au total parmi toutes les troupes espagnoles qui s’échouèrent dans les comtés de Sligo, Donegal, Kerry et Mayo…

Grace O’Malley au cinéma

Pour les amateurs de films d’époque - et particulièrement ceux consacrés à la vie de la reine Elisabeth1ère - plusieurs scènes évoquent cette épopée qui se déroula du vivant de Grace O’Malley.

Les deux femmes au caractère bien trempé finirent d’ailleurs par se rencontrer ; il est vrai qu’à la fin du 16ème siècle, l’âge avançant, Grace dû négocier la survie de sa descendance. Il devint temps pour elle et son clan, de prêter allégeance à la couronne d’Angleterre…

Elizabeth Ier, Grace O'Malley
Crédits photo: Wikipedia

Si vous aimez ce genre de récits mettant en scène des héroïnes irlandaises remarquables, voici deux autres portraits : ceux de la Reine celte Maeve et de la comtesse Constance Markievicz.

Découvrir le comté de Mayo

Mais il reste encore bien des choses que l’on peut découvrir dans la baie de Clew et à Westport dans le comté de Mayo…

La ville de Westport

La petite ville de Westport par exemple constitue une destination de loisirs de premier plan ; elle accueille des touristes du monde entier qui viennent visiter le Pirate Adventure Park et Westport House.

Cette dernière demeure de style victorien fut construite à partir de 1650 par la famille Brownes* qui fit notamment fortune grâce à des plantations détenues à la Jamaïque.

*descendante par alliance du clan O’Malley, les Brownes restèrent propriétaires de Westport House jusqu’en 2017 ; plusieurs marquis de Sligo sont issus de cette famille

Comté de Mayo, Irlande, Westport House
Crédits photo: Westport House

Décidément entre rançons, piraterie et esclavagisme, les frontières ont souvent été minces ; ces activités expliquent en partie les fortunes conséquentes amassées des siècles durant par la noblesse de robe et d’épée, qu’elle soit du comté de Mayo ou d’ailleurs…

Les pubs, les rues animées et les boutiques d’artisanat de Westport, constituent d’autres occasions de s’attarder dans cette charmante ville portuaire.

Westport, Mayo, Irlande
Crédits photo: Failte Ireland

Le comté de Mayo et ses trésors maritimes

L’idée d’une croisière en mer s’impose bien sûr lorsque l’on aborde la baie pour partir observer des colonies de phoques et les dauphins, de belles plages isolées et d’immenses falaises déchiquetées par les vagues de l’Atlantique.

Phoque, Irlande
Crédits photo: Wikimedia Commons

Le capitaine et son équipage vous mèneront peut-être près des rivages de Dorinish Island, ancienne propriété du chanteur John Lennon que ce dernier acheta sur un coup de tête en 1967.

Au sommet de sa gloire, le chanteur et compositeur des Beatles et son épouse Yoko Ono, envisagèrent d’y construire une maison, mais la disparition brutale de l’artiste en 1980 coupa court à ce projet. L’endroit fut revendu au profit d’un orphelinat et sert aujourd’hui de lieu de pâturage au bétail.

Une fois le pied mis à terre, il existe des pistes de randonnée et cyclables comme celle de Great Western Greenway qui mène le nez au vent, de Wesport jusqu’à Achill (42 km)

Comté de Mayo, Irlande, Achill Island
Crédits photo: Failte Ireland

La chapelle de Croagh Patrick

Et pour tous ceux qui ne pourront quitter l’aventure sans un dernier recueillement, il existe pour cela un lieu tout à fait adapté - à moins de 8 km de Westport : la chapelle consacrée de Croagh Patrick, qui marque un lieu fréquenté dit-on par Saint Andrew lui même (Saint Patrick) lorsqu’il vint évangéliser l’Irlande au 5ème siècle. Mais ça c’est encore une autre histoire…

Croagh Patrick, Connemara, Irlande
Crédits photo: Tourism Ireland

Cet article a été écrit par

Corine LEDANOIS

Co-fondatrice Alainn Tours
Management Agence & projets de Communication, Développement
Service Clients

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Laissez une ligne vide ("Sautez une ligne") pour créer un paragraphe.

Pourquoi choisir Alainn Tours pour voyager dans les Pays Celtes ?

Partagez cette page!