LES PAYS CELTES
Vous allez adorer l’Irlande, l’Ecosse et le Pays de Galles avec Alainn Tours !

Les Terres Ancestrales d’Irlande

Chez Alainn Tours, nous avons fait le tour du bureau en demandant à toute l’équipe ce qu’évoquait pour chacun d’entre eux l’Irlande mythique et spirituelle, voici ce qui en est ressorti :

  • Des fées et des légendes
  • La culture celte avec des lieux de religion païenne et de nombreux sites mégalithiques
  • Des châteaux en ruines et des croix celtiques
  • Des lieux de pèlerinage catholiques
  • Une météo un peu trouble empreinte de brouillard et quelques « dark zones »

Je trouve personnellement que toutes ces évocations se rapprochent majoritairement de l’Ancient East, qui évoque le temps lointain durant lesquels les légendes se créèrent.

Je vais tenter de vous conter quelques unes de ces histoires mythiques et spirituelles qui ont fleuri particulièrement dans l’est et le centre du pays, il y a plus de 5000 ans.

Devis en 24 heures

Carlingford et les leprechauns – Comté de Louth

Descendant d’un humain et d’un esprit, les Leprechauns sont de petits êtres qui errent d’un monde à l’autre. Grincheux et avides, ils boivent du Dudeens – une liqueur de leur fabrication - et fument une pipe pestilentielle. Cordonniers des fées, ils amassent un trésor caché dans un chaudron au pied d’un arc en ciel un butin qu’ils protègent, qu’ils comptent et recomptent.

Pour mieux les connaître, rendez-vous au musée national des Leprechauns au cœur de la ville de Dublin. Ce musée interactif est une invitation à découvrir le petit monde magique et le folklore du pays. Le tour guidé retrace l’histoire des Leprechauns du 8ème siècle aux temps modernes dans la culture populaire.

Leprechauns, Irlande

A Carlingford dans le comté de Louth, on peut aussi visiter la caverne souterraine de ces lutins pas toujours commodes. L’histoire dit qu’il y en avait des millions et que les derniers vécurent en Irlande ; ils auraient disparu parce que les gens auraient cessé d’y croire. Tout n’est que question de conviction au final et à Carlingford, ils sont désormais une espèce protégée.

On peut tenter de les apercevoir avec les fées au lever du soleil, mais il faut être rapide et attentif. Personnellement, j’ai bien distingué quelques silhouettes au loin, mais elles se sont échappées sans crier gare.

Le solstice d’hiver de Newgrange – Comté de Meath

Le 21 décembre chaque année à Newgrange, quelques heureux élus se rassemblent à l’aube pour venir assister à un spectacle exclusif, celui du solstice d’hiver.

Newgrange Co.Meath

Le site de Newgrange situé dans le comté de Meath et de la Vallée de la Boyne à une 40ènes de kilomètres de Dublin, est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. il a été choisi à l’âge de pierre pour bâtir une sépulture peu ordinaire de 85 m de diamètre et de 6 m de haut, mais pas seulement…

Dans le sanctuaire de cette tombe à couloir, au travers l’imposante entrée principale, surgit au même moment et au même endroit depuis 5 000 ans, une lueur mystique qui fait chavirer la foule et battre les cœurs en présence. Elle marque la fin de la saison hivernale et l’entrée dans une nouvelle année.

Ce qui est bluffant dans cette histoire, c’est que bien avant la pyramide de Kheops en Egypte, des populations néolithiques privées d’ordinateur et de calculette, armées seulement d’outils de bois et de pierre, ont mis dans le mille pour construire cet édifice holistique.

Newgrange, Boyne Valley, Irlande

Je restée bouche bée devant cette expérience palpitante, même je n’ai pas eu le plaisir d’être parmi ceux qui ont pénétré dans la chambre funéraire, faute d’avoir été tirée au sort comme c’est l’usage.

Tour Ronde, Hautes Croix et Feux Pascal – Comté de Meath

Le site celtique royal de la colline de Tara, la tour ronde et les hautes croix de Monasterboice constituent d’autres lieux de légendes dans le même comté de Meath.

Jusqu’au 11ème siècle, Tara constitua la capitale celtique mythique d’Irlande avec sa fameuse colline des rois. Bien avant la visite de Saint Patrick dans ses murs au 5ème siècle, les peuples du Néolithique y érigèrent des constructions religieuses monumentales (enclos circulaires, cairns, pierres magiques...) découvertes lors de survols aériens.

Hill of Slane, Tara, Meath, Boyne Valley, Irlande

En y regardant de plus près, les peuples d’autrefois aimaient y festoyer autour de banquets géants pendant la période de Samaïn*, occire quelques princesses de ci de là, dresser des menhirs et des tombeaux où les rois s’enterraient en armure à la verticale, histoire de ne pas perdre la face.

* La fête de Tara était célébrée durant la période de Samaïn en novembre qui marquait le 1er mois du calendrier celtique ; elle fut assimilée plus tard à Halloween durant laquelle les vivants peuvent côtoyer leurs morts.

Hill of Tara est un lieu sacré entre tous, c’est ici également que Saint Patrick alluma un grand feu le jour de la Saint Pascal afin d’attirer l’attention du Roi Laoghaire et de ses druides. Une façon de les approcher pour diffuser et les convaincre ensuite de l’existence de la Sainte Trinité**.

**Saint Patrick se pencha aux pieds du Roi pour ramasser un trèfle à 3 feuilles afin de lui expliciter le concept de la Trinité ; du Père, du fils et du saint esprit. Ceci marqua l‘introduction du christianisme en Irlande.

Kells High Cross, Boyne Valley, Irlande

Les croix celtiques de Kells (comté de Meath) et de Monasterboice (comté de Louth) quant à elles sont emblématiques du pays et hautement symboliques ; elles combinent les formes latines à quatre branches avec un cercle ajouté en son centre qui évoque la Sainte Hostie (le corps du Christ).

Richement décorées, ces croix souvent monumentales, ont été érigées dès le 8ème siècle en Irlande et ailleurs, on les trouve dans des cimetières, des églises ou en pleine campagne à côté de tours cylindriques dénuées d’ornement.

Monasterboice, Muireadach's High Cross, Boyne Valley, Irlande

Dans la symbolique celtique, les anneaux signifiaient les différents niveaux de l’univers auxquels l’âme peut accéder au fur et à mesure de son incarnation :

  • le chaos
  • le monde terrestre
  • la lumière

Pour cette dernière étape, je cherche encore, mais j’avoue que ce moment de contemplation passé au pied de la croix de gré de Monasterboice - sculptée de façon remarquable par un abbé bien inspiré - ne m’a pas laissée de marbre…

Glendalough – Comté de Wicklow

Pour rester dans la période du début du christianisme en Irlande au 6ème siècle, il serait dommage de ne pas visiter dans le parc national des Monts de Wicklow, l’ancien monastère de Glendalough construit par Saint Kevin. Guidé par un ange, le prêtre se serait installé sous un dolmen pour y vivre en ermite durant 7 ans. Des adeptes se rallient à sa cause, une cité monastique fit son apparition et vous imaginez la suite…

Monastère de Glendalough, Wicklow, Irlande

Dans les tours rondes à proximité des restes de la cathédrale, les disciples rangèrent les livres rares et les reliques saintes, tandis que de magnifiques croix sculptées se dressent encore dans le cimetière saccagé par la suite par les méchants Vikings.

Vue aérienne, Glendalough- Irlande

Le temps s’est arrêté et il fait bon se promener à présent sur les sentiers aménagés qui longent les rives sombres de Lower Lake. J’avoue ne pas avoir eu assez de courage pour venir assister à l’aube au coucher du soleil et sympathiser avec la colonie d’oiseaux évoquée par Saint Kevin à son arrivée.

La Colline d’Uisneach – Comté de Westmeath

Du haut de la colline d’Uisneach par temps clair, les simples mortels que nous sommes ont la chance de pouvoir contempler la vingtaine de comtés alentours. C’est ici que les puissants se rassemblaient autrefois autour du feu de Bealtane pour rendre hommage à leurs dieux et déesses.

Le site qui se développa de l’âge du bronze jusqu’au Moyen-Age, est réputé pour ses vestiges inégalés : un palais royal fortifié, des ruines de maisons et d’écuries, des tumulus mégalithiques et d’étonnants souterrains. Point remarquable : le Rocher Aill na Mireann qui marquerait le nombril de l’Irlande* et sous laquelle serait enterrée Éiru, la déesse qui donna son nom au pays…

*à l’observation d’une carte géographique, encore une fois, les anciens avaient mis dans le mille. Diaboliquement génial !

Festival de Bealtane, colline d'Uisneach, Comté de Westmeath, Irlande

Encore aujourd’hui, le Festival de Bealtane qui s’y déroule à la clôture de l’année, témoigne de l’importance de ces mythes et légendes. Au travers elles, c’est l’âme de tout un peuple qui s’exprime.

Au creux de mon oreille, une fée me chuchote : j’ai vécue moi-même toutes ces histoires - parfois cruelles - qui mélangent les dieux païens, les premiers rois d’Irlande et les débuts du christianisme ; elles ont marqué l’histoire. La magie est toujours présente depuis des milliers d’années et comme tu peux le constater, rien n’a vraiment disparu…

Cette fois ça y est, j’ai entendu des voix, enfin je crois. Tout n’est que question de conviction, je vous l’avais bien dit !

Cet article a été écrit par

Fabienne GORIN

Conseillère Sénior - Voyages Alainn Tours
Spécialiste Circuits Individuels & Séjours Actifs Irlande

D'autres articles sur le même thème !


Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Laissez une ligne vide ("Sautez une ligne") pour créer un paragraphe.

Pourquoi choisir Alainn Tours pour voyager dans les Pays Celtes ?

Partagez cette page!