LES PAYS CELTES
Vous allez adorer l’Irlande, l’Ecosse et le Pays de Galles avec Alainn Tours !

Au siècle dernier, les joies de la pêche à la truite sur la rivière Wye n’y suffisant plus, il fallait bien trouver de nouvelles idées pour retenir les jeunes du village de Hay-on-Wye au Pays de Galles, attirés davantage par les lumières de la ville, et de celle de Cardiff en particulier, située à moins de 50 km de là.

Et c’est là que débarqua un drôle de personnage, un illuminé comme on les aime, Richard Booth, natif de Hay-on-Wye, diplômé de l’université d’Oxford et natif du pays.

En 1962, ce dernier racheta pour une bouchée de pain le château médiéval de Hay-on-Wye laissé en piteux état, la caserne des pompiers désaffectée et plusieurs maisons du village pour y loger ses nombreux livres et par là même, y ouvrir une boutique de livres d’occasion. 

Demandez un devis

Cette initiative farfelue fit son bonhomme de chemin puisqu’aujourd’hui, pas moins d’un million d’ouvrages y sont rassemblés. Disséminés dans tous les recoins possibles.

La tête nous en tourne et ça n’est pas terminé : dans les années 80, un Festival d’Art et Littérature baptisé « Hay Festival » fut créé ; il a lieu désormais pendant 10 jours au mois de Mai, et reçoit 80 000 personnes. Un vertige littéraire s’est abattu depuis lors sur cette ancienne cité et ses 1 500 âmes. Des passionnés viennent à présent de partout pour assister à la grand messe, un peu comme pour le Festival de musique de Woodstock !

Plusieurs pays – dont la France - se sont d’ailleurs inspirés de ce modèle, y compris outre Atlantique…

Mais commençons par le début de cette fabuleuse histoire…

Hay-on-Wye, Pays de Galles
Crédits photo: Wikipedia Commons

L’histoire hurluberlue de Hay-on-Wye

Aux 11ème et 12ème siècles, la position stratégique de l’endroit - au pied des Black Mountains et à proximité de la frontière l’Angleterre - donna l’idée aux Normands d’y construire un château, Hay Castle. L’édifice en ruines racheté par Richard Booth est toujours entouré par de paisibles ruelles et demeures en pierre grise locales typiques.

Transformé en manoir au 17ème siècle avant d’être abandonné, le château racheté par Richard Booth – mais aussi le village de Hay-on-Wye (du nom de la rivière) - se transformèrent peu à peu jusqu’à accueillir une quarantaine de magasins d’antiquités et de librairies atypiques. Pour ces dernières, certaines se créèrent à ciel ouvert comme celle de Honesty Bookshop avec des piles incommensurables de livres d’occasion posées à même le sol, sur des étagères brinquebalantes ou empilées jusqu’aux poutres des plafonds des maisons !

Hay-on-Wye, Château Pays de Galles
Crédits photo: Philip Halling, Geograph

L’ancienne caserne des pompiers fut également convertie en Paradis du livre.

Et pour boucler le tout, notre antiquaire un rien disjoncté Richard Booth, suivi par une population toute acquis à sa cause, se fit proclamer Roi de Way-on-Wye. Une sacrée publicité à l’époque, relayée par les médias goguenards et ravis de pouvoir relayer dans leurs colonnes, ce crime de lèse-majesté…

"Hay Festival", un festival contemporain

Le Hay Festival évoqué ci-dessus, se tiendra cette année 2020 du 21 au 31 mai. Retrouvez le site du festival ici.

Livres, Hay-on-Wye, Pays de Galles
Crédits photo: Unsplash

Pas moins de 80 000 lecteurs, écrivains, mais aussi comédiens y sont attendus dans une ambiance toujours incroyable : récits racontés par les auteurs eux-mêmes, échanges d’idées, poésies déclamées, musique et dédicaces.

Les années antérieures ont vu défiler des personnalités célèbres comme l’écrivaine américaine Tracy Chevalier, l’humoriste et comédien anglais Michael Palin, la journaliste et romancière Lionel Shriver ou encore Tony Juniper engagé dans la lutte pour la protection de l’environnement.

Les enfants ne sont jamais en reste et sont invités par milliers ; c’est une joie de voir leur enthousiasme. Au diable la dématérialisation, vive les bons vieux bouquins d’occasion, passés entre toutes les mains et légèrement défraîchis, mais vecteur de tant d’émotions et de souvenirs !

A ne surtout pas manquer aux alentours

Hay-on-Wye est une base idéale pour partir à la découverte du massif des Black Mountains et la superbe vallée de Llanthony, l’une des plus belles du parc national des Brecon Beacons vaste de 1 300 km².

Black Moutain, Monmouthshire
Crédits photo: © Joe Cornish

Pour les amateurs de randonnée, il existe un grand sentier de randonnée de 280 km qui longe la frontière avec l’Angleterre et dont la réputation n’est plus à faire, en l’occurrence Offa’s Dyke Path. Ici cascades, grottes, collines et forêts sont au rendez-vous dans une nature préservée, où l’on peut marcher des demi-journées sans croiser âme qui vive.

Offa's Dyke Path, Pays de Galles
Crédits photo: Tim Heaton, Geograph

Liens utiles :

https://www.visitbritain.com/fr/fr/brecon-beacons
https://blog.alainntours.fr/voyage-de-charme-pays-de-galles.html

Quant aux amateurs de vieilles pierres, il ne faut pas manquer de visiter les ruines du monastère augustin du prieuré de Llanthony daté du 12ème siècle. La légende raconte qu’à cet endroit, Saint-David y aurait créé un ermitage. Ne subsistent aujourd’hui que l’église du prieuré, celles de deux tours et quelques arches somptueuses du monastère original. Une atmosphère magique s’en dégage…

La petite ville de Llangollen est également un lieu où il faut marquer l’arrêt.
Entourée de collines et baignée par la rivière Dee, Llangollen offre de fantastiques possibilités de promenades et l’opportunité de visiter les restes d’un énième château local, celui de Dinas Bran.

Llangollen, Pays de Galles
Crédits photo: © Radarsmum67 via visualhunt.com

Le Festival de danses et de musique galloises de Llangollen - connu sous le nom de The international Musical Eisteddfod –a fait sa réputation ; il s’agit de l’unes de ces grandes réunions (eisteddfodau) où se produisent des chanteurs et danseurs, descendants des anciens ménestrels et conteurs.

Llangollen International Musical Eisteddfod
Crédits photo: Llangollen International Musical Eisteddfod

C’est dans cet environnement exceptionnel et cette nature intacte, qu’il faut sans doute chercher l’explication des traits principaux du caractère gallois. Simple et sincère.

Cet article a été écrit par

Hervé ROUXEL

Conseiller Voyages Alainn Tours & Collaborateur
Spécialiste Circuits Individuels Sur Mesure, Ecosse et Pays de Galles

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Laissez une ligne vide ("Sautez une ligne") pour créer un paragraphe.

Pourquoi choisir Alainn Tours pour voyager dans les Pays Celtes ?

Partagez cette page!