LES PAYS CELTES
Vous allez adorer l’Irlande, l’Ecosse et le Pays de Galles avec Alainn Tours !

Savez-vous que les kilts écossais sont composés de Tweed ? Une étoffe qui à l’origine, avait la réputation de frotter, de gratter et de racler. Ce tissu typiquement écossais s’est diversifié au 19ème siècle et il est désormais très apprécié pour son côté chic et Old School…

Les traditions sont des valeurs sûres et se réinventent toujours, au Royaume-Uni même les coussins et les canapés veulent se réhabiller en tweed !

Demandez un devis

Un tissu traditionnel écossais

Mais d’où vient le mot « tweed » ? Apparemment ses origines sont incertaines… mais plusieurs théories circulent :

- Premièrement, il semblerait que son nom vienne de son premier lieu de production, la « Tweed Valley » en Ecosse.
- Deuxièmement, l’étoffe aurait eu le nom de « Tweel » ou « Twill » selon une orthographe plus classique ; en 1826 un commerçant de Londres aurait défiguré ce nom en « tweed ».

Le kilt et le whisky : 2 emblèmes de l'Ecosse
Crédits photo: © Visit Scotland

Nous vous laissons choisir parmi ces hypothèses et ne résistons pas à l’envie de vous livrer cette anecdote :

La race de mouton Border Cheviot - originaire des Monts Cheviot près des Scottish Borders - fournit cette laine particulière qui sert à tisser le Tweed ; elle serait issue d’un croisement entre les races locales et les moutons Mérino, transportés par la flotte d’invasion espagnole Armada qui s’échoua sur les côtes anglaises en 1588 après une forte tempête. Si ces bougres prirent la tasse, nos animaux à quatre pattes s’en firent une raison et le prétexte d’un joyeux recommencement.

Le Border Cheviot est désormais présent dans les Highlands, au Pays de Galles, dans le Devon et le Somerset. Réputée pour sa laine et la qualité de sa viande, l’espèce fut exportée au 19ème siècle au Canada, en Australie et en Nouvelle Zélande.

Aujourd’hui dans les îles Hébrides au sud de la mer d’Écosse, ces adorables petits moutons à face blanche paissent tranquillement près des chemins et peu soucieux du code de la route, les traversent à loisir. Automobilistes, attention danger !

JPEG - 518.5 ko

Naissance d’un label « Harris Tweed »

Depuis des centaines d’années, les îles de Harris & Lewis - qui font partie de l’archipel des Hébrides extérieures - se sont distinguées ; elles produisent un tweed particulier appelé HARRIS TWEED.

Le Harris Tweed : fierté de l'île de Lewis et Harris
Crédits photo: Visit Scotland - Harrys Tweed

Tissé tout d’abord à la main par des artisans installés à domicile (crofters), sa texture d’origine fut assez rugueuse, néanmoins avec l’arrivée des machines à tisser, le Tweed est devenu aussi doux que la pure laine vierge d’un agneau Cheviot.

De façon générale, la production des tissus a permis aux îles britanniques de prospérer à l’ère de la Révolution Industrielle. Pour ces régions isolées, ce fut une bénédiction. En 1906, la Harris Tweed Association a souhaité créer un label d’excellence pour sa production textile issue de cette pure laine vierge teintée et filée sur place.

Harris & Lewis, une seule et même île

Contrairement à ce que l’on pourrait croire,Lewis et Harris ne constituent en fait qu’une seule et même île de 2180 km2 recouverte de landes tourbeuses et de prairies dénudées, bordées par un littoral rocailleux et criques sauvages balayées par les vents.

Les plages y sont magnifiques et la population clairsemée, ceci associé au fait que le tourisme de masse n’y est pas présent, permet de s’y poser sans promiscuité.

Les plages de Harris, Iles Hébrides extérieures (Ecosse)

Les paysages sont restés bien entendu sauvages avec ici et là, des vestiges celtiques d’un temps passé : des menhirs préhistoriques de plus de 5000 ans, des constructions coniques en pierre sèche (Brochs), des masures au confort rudimentaire restaurées (Black Houses) habitées jusqu’au début du 20ème siècle par des populations modestes (agriculteurs, ramasseurs de tourbes, pêcheurs, tisserands…). Pour boire une bonne pinte de bière et retourner à la vie citadine, il faut pousser jusqu’à la capitale, en l’occurrence Stornoway et son petit port de pêche.

Stornoway
Crédits photo: © Visit Scotland

Mais revenons à nos moutons…

Lorna Macauley qui travaille depuis plusieurs années en tant que PDG de la Harris Tweed Authority basé à Stornoway dans les glorieuses Outer Hebrides of Scotland, témoigne de façon enthousiaste :
« Je suis vraiment chanceuse d’avoir un travail formidable dans un cadre aussi merveilleux. C’est un honneur, un privilège et une grande responsabilité que de jouer un rôle de premier plan à la tête de cette industrie fondamentale pour les Hébrides et si spéciale. Le Harris Tweed est tellement élégant, confortable, chaud et résistant qu’il dure saison après saison. »

Cowal Games, Highland Games
Crédits photo: Visit Scotland

Donald John Mackay, donne un autre témoignage intéressant, celui d’un petit fabricant qui tisse le tweed chez lui et qui a fondé l’entreprise LUSKENTYRE HARRIS TWEED COMPANY.

Donald a quitté l’école très tôt pour se consacrer au tissage de Tweed qui est devenue une véritable passion. Il explique que pour lui, le Harris Tweed est certainement l’un des tissus le plus dur à fabriquer et à tisser. La laine est filée, teintée et les couleurs unies restent une exception. Inspiré par la nature qui l’entoure, Donald a installé son atelier de tissage dans un hangar perché au dessus d’une plage de sable blanc. Il est fier de ce savoir-faire et espère que sa transmission va perdurer encore sur plusieurs générations.

Le Tweed dans tous ses états

Ce tissu polyvalent en laine cardé, flexible et aux couleurs chatoyantes a inspiré de nombreux people et autres créateurs de mode comme Coco Chanel. Cette dernière séjourna régulièrement en Angleterre à partir des années 20 et intégra le tweed dans certaines de ses créations : elle créa par exemple la typique veste en tweed que tout Gentleman Farmer d’Angleterre se doit de posséder dans sa garde robe, ainsi que le fameux petit tailleur en laine gansé porté par les femmes les plus célèbres de la planète dans les années 50.

En novembre dernier, la femme de notre Président – toujours très élégante nous en conviendront – a fait une apparition remarquée dans une robe en Tweed bleue pour accueillir la première dame de Roumanie.

A défaut de pouvoir s’offrir des articles de cet ordre, il est possible d’acheter quelques souvenirs plus abordables.

Pour les tissus bruts, on peut toujours trouver des petits fabricants insulaires de tweed dans les Black Houses - maisons traditionnelles évoquées auparavant et que l’on trouve dans les Highlands et les Hébrides - ou dans des petits ateliers comme celui de Donald John Mackay.

Le Harris Tweed - île de Lewis et Harris, Ecosse
Crédits photo: Visit Scotland - Harrys Tweed

Pour les vêtements, l’une des boutiques plus emblématiques est certainement aussi celle de Harris Tweed Hebrides basée à Shawbost sur la côte ouest de l’île de Lewis, à côté du port de Tarbert et à 30km de Stornoway.

Clôturer ainsi son voyage par l’acquisition de souvenirs de qualité est une marque d’estime pour soi même, sans compter le plaisir partagé avec ses amis ou sa famille…

Cet article a été écrit par

Hervé ROUXEL

Conseiller Voyages Alainn Tours & Collaborateur
Spécialiste Circuits Individuels Sur Mesure, Ecosse et Pays de Galles

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Laissez une ligne vide ("Sautez une ligne") pour créer un paragraphe.

Pourquoi choisir Alainn Tours pour voyager dans les Pays Celtes ?

Partagez cette page!