LES PAYS CELTES
Vous allez adorer l’Irlande, l’Ecosse et le Pays de Galles avec Alainn Tours !

Les Cornouailles constituent un cap, un roc…un pic…que dis-je, une péninsule…

Une sorte de nez inversé - encerclé par la mer et 480 km de côtes - qu’il ne faudrait amputer sous aucun prétexte !

Situé à l’extrême sud-ouest de la Grande-Bretagne, à moins de 6H de navigation de nos côtes bretonnes (Roscoff-Plymouth) et de 4H30 de train de Londres, ce Finistère anglais est composé de landes sauvages et de centaines de plages de sable, avec un point culminant appelé Land’s End - littéralement le bout du monde…

Minack Theatre, Cournouailles

Ces terres magnifiques inspirèrent quelques unes des plus belles légendes romantiques comme celles des amours de Tristan et Iseut et des Chevaliers de la Table Ronde.

Nous avons souhaité dérouler ce beau voyage comme une pelote avec un point de ci, de là pour arriver à reconstituer le puzzle. Si 4 jours sont un minimum pour parcourir ce comté, des millénaires ont été nécessaires pour le bâtir…

Un petit point de géographie

Coincées entre la Bretagne en France d’un côté et l’Irlande de l’autre, les Cornouailles sont comme un pied de nez à l’extrême sud-ouest de la Grande Bretagne. Et si l’on y regarde de plus près sur une carte, on serait même tenté de dire que sans nul doute, ces côtes ondulées furent un temps emboitées les unes dans les autres.

Sur la côte sud, on retrouve de telles falaises sur la côte sud surnommée Cornish Riviera, réputée pour ses villages portuaires pittoresques (Fowey, Falmouth…) et ses stations balnéaires. Sans oublier le St Michel Mount, équivalent miniature de notre Mont Saint Michel.

St Michaels Rock, Cornouailles

La côte nord quant à elle est populaire auprès des surfeurs et des randonneurs, ses plages orientées vers l’Atlantique sont réputées pour leur blancheur de nacre comme c’est le cas à Newquay.

Un petit point d’histoire

Au Nord de Liskeard, 3 cercles de pierres - connus sous le nom de The Hurlers - sont assemblés en ligne droite depuis le début de l’âge de bronze. La légende raconte qu’il s’agit d’hommes pétrifiés par les divinités pour avoir osé jouer au hurling* un dimanche ! Humour anglais oblige et qui n’apprécie pas le monde insensé des Monty Python passe son chemin…

*sport gaélique qui se pratique avec une crosse appelée hurley

Les vestiges préhistoriques abondent dans ce bout d’Angleterre, tout comme les traces des confréries religieuses et des châteaux moyenâgeux :

CAthédrale E-Wells, Cornouailles

-  A Yelverton par exemple, une abbaye cistercienne du 13ème siècle, Buckland Abbey, abrite les souvenirs personnels du célèbre corsaire anglais Francis Drake. Un aventurier de premier plan qui effectua le second tour du Monde après celui de Magellan. Pirate pour les uns, héros pour les autres, en tout cas un être rare doté d’un sacré curriculum vitae…

-  A Restormel, les vestiges du grand donjon du château de Restormel construit au 13ème siècle sont tout simplement incroyables, tout comme le château de Sainte Catherine à Fowey, aujourd’hui l’une des villes les plus huppées des Cornouailles.

Partout où l’on se place, au détour des chemins, au cœur des villes et des campagnes, les Cornouailles livrent quantité de secrets. La randonnée est souvent le meilleur moyen de les trouver, de même les rencontres avec les corniques qui descendent directement des populations celtes.

Un petit point minier et à vapeur

Aux 18ème et 19ème siècles, les habitant du comté ont longtemps vécu de contre bande, et les Cornouailles était le royaume des fraudeurs !

Les villages de la côte sud notamment se livraient à des trafics illicites de produits de luxe, lourdement taxés par l’Etat qui devait financer les guerres ; les multiples criques permettaient aux bandits de se cacher pour recevoir la marchandise par bateau et les plus mal intentionnés allaient même jusqu’à allumer des feux pour attirer et piller les navires échoués. C’est seulement avec l’arrivée du chemin de fer que ces pratiques illégales cessèrent.

Bodinnick, nord de Fowey, Cornouailles

N.D.L.R : A cet égard, nous suggérons une jolie balade de 20 km à bord du train à vapeur de Bodmin et Wenford qui propose différentes haltes pour randonner ou pique niquer dans la campagne. Une véritable excursion dans le temps !

Il est vrai que toute la population n’avait pas forcément le choix d’un travail honnête et bien rémunéré : la pêche et l’exploitation des mines de cuivre et d’étain - connues depuis la Préhistoire - complétaient leurs revenus.

Les vestiges qui évoquent ce passé minier sont nombreux, et la préservation de ce patrimoine industriel fait bien des heureux à présent ; les familles peuvent chausser les bottes pour visiter quelques tunnels, le casque vissé sur la tête et la pioche en moins.

Les Mines de Geevor fermées en 1990, sont désormais transformées en musée avec une collection d’objets d’époque tout comme celles de Bottalack à proximité de St Just.

Mines de Geevor, Cornouailles

Dans cette dernière, les bâtiments abandonnés sont accrochés aux falaises vertigineuses, et ses tunnels étaient creusés sous la mer. Pas étonnant que le site ait été classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO en 2006.

N.D.L.R : Pour les amateurs de séries sur Netflix, nous vous recommandons tout particulièrement la série « Poldark » tournée dans les Cornouailles et qui évoque les turpitudes d’un beau gentilhomme ténébreux et fauché, propriétaire justement d’une mine. On le marierait bien quand même celui là, même sans le sou…

Dans la ville de Truro, on peut également visiter « The Royal Cornwall Museum » qui fait revivre le passé des Cornouailles avec une collection de 1 200 minéraux, de céramiques, de poteries. Ce gros bourg était autrefois un grand port fluvial pour le transport des métaux.

Un petit point de romantisme

Les amours fous de Tristan et Iseut, les légendes de la Table ronde et les batailles du roi Arthur ont un point commun : les Cornouailles.

C’est au château de Tintagel (12ème siècle) que le roi Arthur aurait été conçu grâce aux sortilèges de Merlin l’Enchanteur ; le site de cette forteresse médiévale - construite à l’emplacement de 2 anciens monastères - domine un paysage de falaises d’ardoise. On y accède par deux escaliers très raides et bordés de lavande. A proximité et en contre bas près de la mer, une grotte mystérieuse aurait été habitée par le célèbre magicien…un brin chamane sur le retour.

Tintagel Château, Cournouailles

D’autres récits permettent de penser que ce château fut aussi l’une des résidences du roi Mark de Cornouailles, époux de la belle Yseult et oncle de Tristan. Les amours très sensuelles de Tristan et Yseult s’y seraient déroulés.

Chaque année, des milliers de touristes parcourent ces lieux désormais célèbres, peut-être à la recherche des tombes des deux amants, qu’une ronce relie symboliquement pour l’éternité…

A voir aussi le Château de Camelot, non loin de Tintagel, siège principal du roi Arthur et la reine Guenièvre ; c’est là qu’aurait été instituée la Table Ronde évoquée dans la désopilante série télévisée « Kaamelott » sur M6 (2011-2016) dont voici une réplique culte : Et il y avait des éléphants ? Des élephants ?! Non, non, mais il y avait des chevaux tout gris, tout chelous avec la queue au milieu du visage – Ah oui, des éléphants… (Sources Kaamelott, Arthur et Inconnu). Aujourd’hui, une exposition permanente de peintures de Stourton – l’un des plus grands artistes vivants de Grande Bretagne – y est hébergée.

Un petit point de bord de mer

Pas moins de 480 km de côtes encerclent les Cornouailles et les petits ports de pêcheurs blottis au fond des criques, aux cottages serrés les uns contre les autres et aux ruelles sinueuses, participent volontiers à illustrer les cartes postales du comté. Le tout sans oublier ces satanées mouettes un tantinet vicieuses et que les autorités portuaires ont dans le collimateur…

Mevagissey, Cornouailles

A Polperro, la circulation est interdite et l’on accède au village par une route escarpée suivant le cours du fleuve. Les contrebandiers cachaient leurs cargaisons de tabac, d’alcool et de bon rhum dans les brèches des falaises.

La promenade le long des quais à Loe est aussi des plus agréables et rien ne différencie l’endroit d’un port de pêche breton, tandis qu’à Saint-Ives, on reste en pamoison devant de charmants cottages colorés déployés à flanc de colline.

St Yves, Cornouailles

Cette charmante bourgade du bord de mer est très connue des amateurs d’art avec la « Tate St Ives », une galerie d’art exposant des œuvres d’artistes* anglais venus ici dès le milieu du 19ème siècle attirés par la lumière, les eaux cristallines et la vue sur la plage de Porthmeor.

*Barbara Hepworth, Ben Nicholson, Naum Gabo ou Christopher Wood…
.
Une pause Tea Time s’impose au « Bumbles Tea Room » pour une dégustation de scones avec un zest de crème fouettée, tandis que dans la station balnéaire de Penzance, il faut absolument boire une pinte dans le pub historique de contrebande de l’Amiral Benbow, celui là même qui inspira le roman de l’île aux trésors.

Tea time

Un petit point d’écologie

Projetons nous à présent vers le futur avec ce scénario bien usité : après qu’une explosion nucléaire ait détruit la terre, des scientifiques ont réussi à survivre dans des dômes ou des espèces végétales du monde entier ont été abritées. Dans ces serres, les milieux naturels des climats chauds y sont reproduits : l’un chaud et humide, l’autre chaud et sec. Eden project a été conçu avant l’Apocalypse pour que les populations rescapées puissent construire un monde meilleur…Waouh, pas mal non ?!

Eden project aligne 5 dômes futuristes et se trouve être la plus grande serre au monde ; son approche éducative présente les plantes dans leur milieu et expose la relation entre l’être humain et la nature grâce à des conteurs et des artistes de l’ère pré-apocalyptique . Idéal en tout cas pour un périple écolo en famille…

Un petit point de gastronomie

Et voici pour la faim, une question importante : Faut-il d’abord mettre la crème ou la confiture ?

Vaste débat et pourtant bien réel ! C’est bien connu, nous commandons toujours plus que ce que nous pouvons déguster et nous finissons par tout mélanger, peu importe l’ordre. Le plus important n’est-il finalement pas de goûter aux délicieux scones, tartinés de crème ET de confiture ?

Scones

En fin, il ne faut surtout pas passer à côté des Cream teas ou encore des Cornish pasties, de succulentes tourtes à la viande en forme de D et au fumet capiteux.

Une histoire de nez - on vous l’avait dit depuis le début – est associée à ce comté des Cornouailles !

Les incontournables
-  Circuit dans le Penwith - Land’s End
-  The lost Gardens of Heligans - Polperro
-  Eden Project - Mines de Geevor
-  Château de Tintagel - Vallée de Tamar
-  St Michael’s Mount - Péninsule de Lizard

Cet article a été écrit par

Hervé ROUXEL

Conseiller Voyages Alainn Tours & Collaborateur
Spécialiste Circuits Individuels Sur Mesure, Ecosse et Pays de Galles

  • Bonjour,
    Nous avons eu l’occasion de passe une semaine dans les Cornouailles au mois d’Octobre 2018.
    Je confirme tout ce qui dit Hervé dans cet article. En plus d’une météo particulièrement clémente, nous avons été conquis par le charme de cette région. Des ports de pêche aux petites criques de sable blanc, des grandes plages (comme Holywell) aux falaises et aux mines de la cote Nord, tout
    nous a ravi.
    En certains endroits, le temps semble s’être arrêté, comme dans certains villages (Cadgwith et ses toits de chaume).
    Une destination à conseiller.

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Laissez une ligne vide ("Sautez une ligne") pour créer un paragraphe.

Pourquoi choisir Alainn Tours pour voyager dans les Pays Celtes ?

Partagez cette page!