LES PAYS CELTES
Vous allez adorer l’Irlande, l’Ecosse et le Pays de Galles avec Alainn Tours !

La bataille de la Boyne fut la plus grande bataille jamais disputée sur sol irlandais. En jeu : le trône d’Angleterre, l’influence politique en France et le contrôle de l’Irlande ! Trois siècles après, le conflit divise encore ceux qui veulent célébrer le triomphe du protestantisme en Irlande et ceux qui y voient un triste rappel des persécutions envers les irlandais. Alainn Tours vous emmène sur les berges de la rivière Boyne, dans le comté de Louth, où un roi anglais et son successeur néerlandais ont réglé leurs comptes.

Demandez un devis

La bataille de la Boyne, une dispute de pouvoir et de religion

protagonistes bataille de la boyne

À gauche : Jacques II d’Angleterre, roi catholique, qui vient de perdre son trône après avoir tenté d’imposer le catholicisme à ses royaumes d’Angleterre et d’Ecosse. À droite : son beau-fils, Guillaume III d’Orange-Nassau, et désormais roi d’Angleterre après avoir déposé son beau-père. L’Angleterre et l’Ecosse le soutiennent car il est protestant. En Irlande cependant, la majorité catholique est en faveur de Jacques II car elle compte sur lui pour retrouver sa souveraineté, sa liberté religieuse et le droit de posséder des terres. C’est là que l’ex-souverain va tenter de reprendre sa couronne.

La défaite des jacobites en Irlande

boyne viaduct drogheda
Crédits photo: Tourism Ireland

Le 1er juillet 1690 (équivalent au 11 juillet du calendrier actuel), 60 000 soldats sont déployés autour du village d’Oldbridge, non loin de la ville de Drogheda. Jacques II en commande 24 000, dont 6000 français prêtés par son cousin le roi Louis XIV, aussi catholique. Mais la majorité de son armée a été fraîchement recrutée au sein de la population irlandaise et est inexpérimentée. Avec ses 36 000 soldats danois, néerlandais, français huguenots et britanniques, qui plus est mieux armés, Guillaume III l’emporte. 2000 soldats périssent, les trois quarts des jacobites. Jacques II se réfugie en France d’où il ne revient plus. La bataille de la Boyne marque le début de la domination d’une minorité protestante en Irlande, qui durera jusqu’à l’indépendance.

Commémorations de la Bataille de la Boyne

bataille de la boyne

Chaque année, le 12 juillet, une frange de protestants et loyalistes d’Ulster défile et allume des feux de joie dans plusieurs villes d’Irlande du Nord pour célébrer la bataille de la Boyne et celle d’Aughrim, qui eut lieu un an après et au cours de laquelle l’armée irlandaise fut éradiquée.

Souvent violentes et délibérément provocantes, ces manifestations sont évitées par la plupart de la population.

En 2007 cependant, les premiers ministres irlandais et nord-irlandais se sont rencontrés sur le site de la bataille et y ont planté un arbre en symbole de paix. Le centre visiteur fut bâti pour transmettre l’histoire de la bataille de la Boyne aux générations futures.

Retracer la bataille de la Boyne

oldbridge irlande
Crédits photo: Tourism Ireland

La bataille de la Boyne est présentée au centre visiteur d’Oldbridge House avec une maquette illuminée, un film, des objets d’arme et des tours guidés. C’est une super visite à faire en famille, très intéressante et ludique.

Si vous parlez un peu anglais, nous vous recommandons le tour avec l’un des guides-historiens, dont le talent de narrateur nous a véritablement projeté dans le passé ! Une brochure donne également toutes les informations en français. La demeure, datant du 18eme siècle, possède un joli tearoom pavillonné donnant sur de très beaux jardins victoriens.

Un sentier de 5km parcourt le site de la bataille. En foulant l’herbe verte, la tête pleine des anecdotes de notre guide, on croit presque deviner la silhouette de soldats à l’horizon…

Que faire, que voir dans la vallée de la Boyne ?

Newgrange et Knowth

newgrange irlande
Crédits photo: Tourism Ireland

Plus ancien que Stonehenge et que les pyramides d’Egypte, Newgrange est un site incontournable en Irlande. Ce large tombeau néolithique fut érigé 3200 ans avant J-C. Il se trouve à dix minutes en voiture du centre visiteur de la bataille de la Boyne. Chez Alainn Tours, on préfère cependant le tombeau de Knowth : tout aussi impressionnant et intéressant, il est bien moins fréquenté !

Mellifont Abbey

Le premier monastère cistercien d’Irlande, qui a servi de modèle à de nombreux autres. Avec plus de 300 moines, c’était l’abbaye la plus importante de l’île jusqu’à sa fermeture au XVIe siècle. Avec ses superbes vestiges, il y plane une ambiance enchanteresse.

Monasterboice

Monasterboice fut l’un des premiers sites chrétiens en Irlande et très influent, jusqu’à ce que Mellifont Abbaye le dépasse en stature. Il est célèbre pour ces hautes croix celtiques aux multiples gravures et entrelacs.

Cet article a été écrit par

Corine Ledanois

Co-fondatrice Alainn Tours
Management Agence & projets de Communication, Développement
Service Clients

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Laissez une ligne vide ("Sautez une ligne") pour créer un paragraphe.

Pourquoi choisir Alainn Tours pour voyager dans les Pays Celtes ?

Partagez cette page!