LES PAYS CELTES
Vous allez adorer l’Irlande, l’Ecosse et le Pays de Galles avec Alainn Tours !

La ville d’Enniscorthy, située le Co.Wexford célèbre un évènement majeur lors du Festival Knights & Rebels La reconstitution de la dernière grande bataille de 1798 vous fera vivre de l’intérieur l’Histoire de la Rébellion Irlandaise.

Les soulèvements de 1798 par “l’United Irishmen Society” marquent un tournant dans l’histoire de l’Irlande.

Le contexte historique

Souhaitant s’émanciper du contrôle de l’Eglise d’Irlande fidèle à la couronne britannique (depuis 1691), un mouvement dirigé par “l’United Irishmen Society” et inspiré des Révolutions Américaines et Françaises fait naître de nouveaux espoirs d’indépendance au sein du Peuple Irlandais.
À sa tête, T. Wolfe Tone, avocat irlandais militant pour une République Irlandaise Indépendante prend contact avec le gouvernement français pour organiser une expédition en Irlande.
En décembre 1796, la flotte française composée de 15 000 soldats ne parvient pas à accoster et rentre en France.

Les évènements majeurs de 1798

30 mars 1798 :
La loi martiale est proclamée : une gigantesque traque est lancée par le Gouvernement Anglais afin de faire taire le mouvement de “l’United Irishmen Society”. Cette dernière se conclura par un massacre et la torture de nombreux irlandais.

24 mai 1798 :
Des milliers de personnes se rassemblent pour contester les agissements meurtriers des Anglais.
La rébellion démarre à Dublin mais elle est rapidement terrassée. Néanmoins dans la province de l’Uster le soulèvement poursuit toutefois son cours.

07 au 09 juin 1798 :
La révolte d’Ulster par les soldats irlandais s’étend à la ville d’Antrim et au comté de Down où elle finira par se faire écraser par l’armée anglaise. Cette révolte se conclue par la pendaison des meneurs H. McCracken et H. Munroe.
Pendant ce temps, “l’United Irishmen Society” s’empare d’Enniscorthy et de la capitale du comté de Wexford.

05 au 09 juin 1798 :
La défaite des villes New Ross et Arklow se solde par la perte de plus 7 000 hommes engagés du côté des rebelles.

21 juin 1798 :
Repli des rebelles à Vinegar Hill près de la ville d’Enniscorthy où ils essuient un nouvel échec face au surnombre des soldats anglais. Les différents leaders de la rébellion furent tous condamnés et exécutés.

23 août 1798 :
Une petite flotte française de 1 000 hommes débarque à Killala au Nord Ouest de l’Irlande, et repousse la garnison anglaise présente dans la ville. Cette victoire résonne comme un nouvel espoir et des milliers d’irlandais viennent intégrer les troupes françaises.

27 août 1798 :
La prise de la ville de Castelbar par le Général Humbert, commandant de la flotte française, permet de contrôler l’ensemble du comté de Mayo.

31 août 1798 :
La République provisoire est proclamée et J. Moore est élu président.

4 septembre 1798 :
Après un renforcement des garnisons par les généraux anglais, et sans aucune force d’opposition la ville de Castellbar est facilement reprise par les troupes anglaises menées par le Général Lake.

8 septembre 1798 :
Après une fuite vers le Nord, les rebelles et la troupe française sous le commandement du Général Humbert tombent dans la ville de Ballinamuck.
La victoire anglaise qui se solde par le massacre de 500 “United Irishmen Society”.
Les anglais reprennent la ville de Killala et mettent fin à la “République de Connacht” - son président J. Moore est exécuté.

16-17 septembre 1798 :
T. Wolfe Tone accoste avec une armée française de 3 000 hommes dans la baie de Rutland.

22-23 septembre 1798 :
Les forces gouvernementales reprennent Ballina et Killala – C’est la fin de la Rébellion dans cette partie de l’Irlande.

12 octobre 1798 :
T. Wolfe Tone est arrêté et envoyé à Dublin.

10 novembre 1798 :
Le leader irlandais est traduit en cour martiale où il est condamné à la pendaison malgré son statut de Chef de Brigade de l’armée française.

19 novembre 1798 :
Il se tranche la gorge en signe de contestation et meurt après une longue semaine d’agonie.
Sa mort marque la fin de la “Rébellion Irlandaise”.

Les conséquences de la bataille

La perte humaine est sans précédent et estimée à plus de 50 000 rebelles.
La conséquence politique immédiate de la rébellion sera l’abolition du Parlement irlandais en 1801. (L’indépendance législative de l’Irlande était pourtant acquise depuis 1782 !).

Dorénavant, le Parlement de Londres détient les pleins pouvoirs en Irlande.
L’île est rattachée à la Grande Bretagne par l’Acte d’Union. Elle donne naissance au Royaume-Uni représenté dorénavant par l’Union Jack tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Revivez la bataille de Vinegar Hill grandeur nature

Reconstitution - Enfants - Vinegar Hill

La ville d’Enniscorthy dans le comté de Wexford propose de revivre la bataille de Vinegar Hill.
La reconstitution en tenues d’époque vous permet de re-vivre la “Rébellion de 1798” comme si vous y étiez et même d’y participer ! Voir la vidéo
De nombreuses attractions interactives et un musée aideront les passionnés d’histoire à mieux appréhender les moments-clés qui ont mené à la bataille de Vinegar Hill et à la défaite de la “Rébellion Irlandaise”.
Sur les enceintes du Château d’Enniscorthy, une expérience est également proposée en 3D.

BONS PLANS :

Rébellion Vinegar Hill

Pour participer à la bataille de Vinegar Hill,
toutes les informations sur l’événement de Vinegar Hill.

Cet article a été écrit par

Fabienne GORIN

Conseillère voyages Alainn Tours
Spécialiste Circuits Individuels & Séjours Actifs Irlande

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Laissez une ligne vide ("Sautez une ligne") pour créer un paragraphe.

Pourquoi choisir Alainn Tours pour voyager dans les Pays Celtes ?

Partagez cette page!