Voyagez autrement avec Alainn Tours !
Notre blog vous invite à découvrir les trésors des Pays Celtes...

Accueil > Séjours actifs > La « West Highland Way »

La « West Highland Way »

Un sentier de randonnée populaire et sauvage, pour bien user ses semelles en Ecosse !

Les locaux vous le diront : la magie dans cette région reculée de West Highland, c’est celle des paysages ! Donc enfilez les K-ways, chaussez les boots et empoignez vos bâtons pour partir à l’assaut de la West Highland Way, un circuit de randonnée équivalent en kilomètres à notre célèbre GR 20… mais beaucoup plus accessible au quidam moyen. Cette randonnée très connue de 153 km - à parcourir idéalement entre avril et septembre - dure une semaine et mène des abords de Glasgow à Fort William sur la côte nord-ouest du pays.

Soif de nature à épancher, à pied ou en roue libre

Si les premières étapes de la route au travers la banlieue de Glasgow ne sont pas d’un grand dépaysement, la suite de l’aventure est bien plus fascinante… d’autant que vos principaux compagnons de marche risquent bien de figurer parmi les quelques 500 000 cerfs, biches et faons qui peuplent les Highlands !

Randonnée dans les Trossachs, Ecosse

La WHW vous guidera progressivement en altitude, le long des rivières et des lacs dans une nature intacte. A mi-chemin par exemple, l’un des points forts de l’aventure est constituée par le Parc National de Loch Lomond & Trossachs qui abrite 21 munros, 19 orbetts et 22 grands lochs dédiés à la contemplation ou aux activités de plein air. Superbe point de vue panoramique depuis Conic Hill !

Randonnée West Highland Way, Loch Lomond, Ecosse

A noter que certaines îles intérieures du loch ont conservé des vestiges datant des époques de l’âge de fer et du Moyen-Age : monastères, châteaux, cimetières, cercles de pierre… autant de décors naturels qui ont inspiré le célèbre poète Sir Walter Scott.

Ben Nevis, Ecosse

Autre point d’apothéose de ce grand circuit pédestre : Ben Nevis, le plus haut sommet de Grande-Bretagne planté à 1344 m d’altitude et au sommet duquel on peut grimper en moins de 5h de temps… pour en redescendre par des chemins caillouteux quelques ampoules en plus !

Le camping… chez l’habitant ou en formule Glamping !

Quitte à se la jouer baroudeur, autant y aller franchement et penser à sortir la vieille tente du garage ! Le « Right to Roam » est une tradition écossaise garantissant un libre accès aux zones naturelles. Cela implique la possibilité pour les randonneurs de pratiquer le camping sauvage, dans la limite du raisonnable et le respect de l’environnement.

Dans les faits, trouver un endroit dégagé pour planter sa tente, hors des hautes herbes et des tourbières, peut se révéler un véritable casse-tête. Privilégiez donc la randonnée plus « comforting » avec des nuitées chez l’habitant, en y plantant sa tente (se négocie) ou en réservant tout simplement sa nuitée de type Glamping (Glamorous camping ) ou B&B !

Une rando de type plus cocooning ?

Outre des étapes chez l’habitant, on peut donc imaginer tous types de formules d’hébergement et combiner plusieurs expériences qui se révèleront toutes plus différentes les unes des autres : des guest-houses, des petits hôtels ou manoirs secrets, afin de profiter de l’accueil local.

Vous pourrez aussi opter pour des formules de type demi-pension ou pension complète en préférant un copieux breakfast dans un cadre authentique comme celui de l’hôtel Winnock à proximité de Loch Lomond – ancien relais de poste de la fin du XVIIIème siècle – et dont le restaurant propose une cuisine de bon rapport qualité/prix. On peut même y réserver lits à baldaquin et packed lunch (panier repas) pour le lendemain !

Egalement, et pour les moins adeptes de marche à pied, mieux vaut peut-être opter pour des treks à la journée. On choisit alors une formule avec transferts de bagages ou bien on greffe à son autotour de découverte en voiture, quelques journées de randonnée. Une formule très appréciée ! On abandonne alors son véhicule à son hébergement en attendant le transfert retour organisé ou bien le retour en transport en commun vers des aires de parking aménagées le long du Way. Une option à considérer qui permet de profiter en toute liberté des paysages, d’un Ecosse plus authentique au rythme de ses pas, entre sites touristiques et sauvages.

Escales « Culture »

Si les vingt kilomètres de marche quotidienne – en moyenne selon sa condition physique - vous en laisse l’énergie, quelques escales culturelles vous attenderont sur la route comme par exemple une dégustation de whisky dans une célèbre distillerie Glengoyne - fondée en 1833 près de Milngavie au démarrage du sentier.

Glengoyne distillery, Ecosse

A noter qu’une partie de ce sentier de randonnée était autrefois utilisé par les bergers qui descendaient leurs troupeaux des hauts plateaux pour venir les vendre sur les marchés des Lowlands. Le parcours étant marqué de ci de là, par des amas de pierre appelés cairns signalant des lieux d’importance. Il en existe encore entre Kingshouse et Kinlochleven dans ce qui est appelé The Devil’s Staircase.
Une ascension de 300 mètres de dénivelé pour rejoindre le point culminant de la West Highland Way situé à 550 mètres d’altitude.

The Devil's Staircase, Ecosse

Non loin de Tyndrum, vous pourrez décider de marquer un arrêt prolongé à Oban, un endroit spectaculaire surnommé « Petite Baie » en gaélique et considéré comme étant la capitale du fruit de mer d’Ecosse. Au soleil couchant, la vue depuis les ruines du château de Dunollie sur la Marina est véritablement splendide.

Phare de Lismore, Oban, Ecosse

Avant l’arrivée à Fort William, prenez aussi le temps de faire un détour par Dun Deardail, un fort de l’âge du fer dont on aperçoit encore le remblai trônant au sommet d’une colline.

Paysage de Fort William, Chateau de Inverlochy, Ecosse

Enfin, ceux qui n’auront pas eu leur dose de magie au cours du parcours de la WHW pourront prolonger l’aventure en montant à bord du Jacobite Steam Train entre Fort William et Mallaig. Plus connu sous le nom de Poudlard Express, ce train a inspiré celui de la série Harry Potter à bord duquel le personnage central a rejoint l’école des sorciers.

Viaduc de Glenfinnan, Ecosse

D’autres informations sont à retrouver sur :


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Laissez une ligne vide ("Sautez une ligne") pour créer un paragraphe.

Partagez cette page!

RSS


Suivez nous !


Rechercher sur le site:

"La « West Highland Way » " a été écrit par Sonia Camus

À propos de Sonia Camus

Conseillère Voyage Ecosse et Pays de Galles

Les Tags