Voyagez autrement avec Alainn Tours !
Notre blog vous invite à découvrir les trésors des Pays Celtes...

Accueil > Inspirations celtes > Suivez le guide, Joe McGowan, historien et écrivain

Suivez le guide, Joe McGowan, historien et écrivain

Découvrez Mullaghmore et sa région

À l’occasion de la célébration des 25 ans d’Alainn Tours, l’équipe s’est rendue à Mullaghmore accompagnée de Joe, historien et écrivain spécialisé dans le patrimoine irlandais. Bernard et Corine ont invité leur ami à vous raconter son port d’attache : Mullaghmore et la région qui l’entoure. Découvrez son récit et ses conseils de visite sans plus attendre !

Sortie Alainn Tours à Mullaghmore pour nos 25 ans avec Joe

Joe McGowan est un historien local, natif de Mullaghmore, né sur la ferme familiale où il a travaillé jusqu’à son émigration aux USA dans les années 60. Après une carrière militaire, Joe revient en Irlande avec sa famille à la fin des années 70 et devient pêcheur de saumon et de homard à bord du Connaught Ranger. À l’époque du Tigre Celtique, témoin des transformations et de l’évolution de l’Irlande, il décide de préserver les traditions et coutumes irlandaises qui risquaient de disparaître. Il est à présent écrivain, sur la base de ses recherches méticuleuses, sur le terrain et au contact des anciens. Il est aussi un spécialiste de l’héritage National irlandais et organise des expéditions sur l’île d’Inishmurray à bord de l’Excalibur.

Sligo est surprenant

Benbulben, Sligo, Irlande

Le slogan touristique du comté annonce "Sligo est surprenant", et c’est le cas ! "Benbulben ? Est-ce là où les moutons se suspendent d’une patte et mangent de l’autre", me demande un voyageur. Peut-être le font-ils. Tout est possible ici !

Peinture de Yeats sur un mur à Sligo, Peint pour Yeats Day 2015, IrlandeDès le premier aperçu de cette chaine montagneuse aux imposantes pentes de roches calcaires, notre imagination se réveille. Dans un comté renommé pour ses panoramas splendides et inégalables, ce monument naturel, en fait une région unique. L’écrivain Owen Tweedy l’exprimait ainsi "J’ai le même genre de sentiment ici, que lorsque j’admirais les pyramides. L’impression de regarder quelque chose qui en a vu beaucoup et en sait tout autant."

Le poète W.B. Yeats n’était pas moins enthousiaste. Il écrivit, "Le lieu qui a véritablement influencé ma vie était Sligo." Son frère Jack, qui peignit beaucoup de ses humeurs et habitants, était tout aussi passionné, il s’enthousiasma : "Sligo fut mon école ; et le ciel au-dessus de lui."

Le progrès : "tout louable et détestable ?"

Village de Mullaghmore, Sligo, IrlandeMullaghmore est, sans aucun doute, le joyau de Sligo. O’Rourke dans son livre sur l’histoire de Sligo, écrit en 1898, critique le propriétaire local, Palmerston, pour l’avoir développé comme un lieu de plaisance trop exclusif et élitiste pour la bourgeoisie et l’aristocratie. Un visiteur Anglais, Stanley Lane-Poole, visita Mullaghmore au début du 19e siècle. Il adora le lieu, mais il fut immédiatement préoccupé. Le développement, écrivit-il, transformera "ce lieu délicieux et inconnu, en lieu accessible à des milliers de personnes qui n’en auraient jamais entendu parler. Cela signifiera progrès et tout ce qui est louable et détestable… Le charme du lieu repose dans sa simplicité et l’oisiveté tranquille qu’il offre à celui qui souhaite ne rien faire."

Ses peurs étaient infondées. Mullaghmore est toujours une destination touristique attractive, dont le patrimoine conserve des contrées préservées, intactes malgré le progrès ou le développement.

Les évolutions de style de vie

Le village a évolué en un temps restreint, d’une communauté qui vivait de la pêche et du travail de la ferme, à une destination de vacances prisée. Promenez-vous le long du littoral accidenté de Mullaghmore, avec ses panoramas magnifiques sur la montagne, la mer et le lac et attardez-vous quelques instants.

Plage de Mullaghmore en famille, Sligo, IrlandeEn des temps moins prospères, ces criques et ces rochers balayés par le vent étaient des jardins de bord de mer : Leac na Meala, Pollachurry, Dreimire Bui, Cromadach, les anciens connaissaient ces lieux intimement, puisqu’ils abondaient de crustacés, d’algues et de poissons.

Reflets de l’évolution des modes de vie, les bateaux du port ne sont plus des bateaux de pêche, mais des embarcations de plaisance. Restez dans la région et profitez des villages typiques et des nombreux sports nautiques et activités de bord de mer : bateau, voile, pêche en mer, nage, surf ou simplement le plaisir de paresser sur presque 5 kilomètres de plage de sable.

Explorez les sites de Mullaghmore

Promenez-vous dans le port de Mullaghmore

Le port fut amélioré et rénové, entre 1822 et 1841, sous la supervision de Lord Palmerston et la direction de l’ingénieur Alexander Nimmo. Il fut très utile aux habitants qui vivaient de la pêche – hareng, morue, raie, turbot, palangre ou encore maquereau, en fonction de la saison. Il sert aujourd’hui essentiellement de port de plaisance.

Ce port est aussi lié à l’histoire de l’émigration irlandaise en Amérique. R.J. Welch, un photographe et naturaliste rapporte après avoir visité en 1867 son émotion à l’écoute des chants d’effrois de ceux qui étaient venus voir partir le départ des ces irlandais, expulsés des terres de Palmerston. Ce dernier dirigeait Mullaghmore et le Nord de Sligo pendant les pires périodes de l’histoire irlandaise, plus d’une dizaine de vaisseaux sont partis à destination de l’Amérique, avec quelques 5 000 locataires expulsés de ses terres - dont 2 000 pendant la grande famine et l’Holocauste - entre 1845 et 1852.

Le château de Classiebawn

Mullaghmore Head, Chateau de Classibawn, Sligo, IrlandeLe troisième vicomte Palmerston, qui fut deux fois Premier Ministre d’Angleterre, commanda la construction de ce château spectaculaire, dans le style Scottish Baronial. Construit entièrement en grès, apporté par la mer du Donegal, l’architecte de ce projet était J. Rawson Carroll. Palmerston mourut en 1865, laissant l’achèvement de cette construction à son successeur, le premier Lord Mount Temple. Terminé en 1874, le domaine dépassait alors 4 000 hectares, qui comprenaient notamment la péninsule de Mullaghmore dans sa totalité.

A défaut de pouvoir le visiter, on apprécie toutefois d’admirer sa majestueuse silhouette stratégiquement située, qui apporte un subtil complément aux paysages pittoresques alentours.

Découvrez la légende des fées

"Avez-vous déjà vu une fée ou quelque chose de la sorte ?" demanda un jour W.B. Yeats à Paddy O’Flynn qui répondit "Ne suis-je pas ennuyé avec elles", "Je n’aime pas du tout les voir" ajouta une autre femme avec colère, "elles apportent toujours le mauvais temps."

Juste en dessous de Cassiebawn, il y a un promontoire appelé "le rocher des fées". C’est là que vivent les habitants enchantés du Sidhe, les vaincus de la tribu de Danaan. Jusqu’à peu, il savait que les locaux laissaient des offrandes pour ces peuples invisibles, "Les gens laissaient des bouteilles de whisky en offrande, notamment pour Thanksgiving, Halloween ou Noël" rapporte un conteur local.

Admirez le couvent de Mullaghmore et les "Lodges"

Les Lodges furent construites par Palmerston face au port, pour accueillir les visiteurs distingués dans sa région. Derrière le "Beach Hotel", vous pouvez encore observer la remise à calèches, les étables ainsi que la pompe à eau. Les lodges 8 à 11 furent achetées en 1927 par les Sœurs de la miséricorde qui en firent un couvent et une chapelle, ainsi qu’un lieu de retraite.

Observez la tour de pierre de Mullaghmore

Construite à la fin du 19e siècle, elle fut un jour la propriété du domaine de Classiebawn. Elle servit de poste d’observation en association avec celui des gardes-côtes, pendant les deux guerres mondiales notamment. Une dalle gravée d’une croix et un souterrain découverts tout à côté semblent être le témoignage de la présence des premiers chrétiens dans la région.

Arpentez le cimetière des enfants (Cillín)

La pierre dressée que vous voyez sur votre gauche, lorsque vous pénétrez dans Mullaghmore, depuis la R279 est un mémorial pour les enfants enterrés avant leur baptême à Cill na Muckaun à Cillín, un site contigu au château de Classiebawn. Les Galláns, pierres dressées, sont connues pour marquer la présence de sites d’inhumations, de l’âge de Bronze au temps des premiers chrétiens.

Ne manquez pas le fort du promontoire

Si la plupart des forts datent de l’âge de Bronze, entre 700 et 450 avant JC, leur datation reste problématique. Il s’agissait de postes défensifs. Un bel exemple de ces forts est situé à Mullaghmore, sur les falaises nord, au-dessus d’un rocher connu sous l’appellation "Cromadach".

Apprenez l’histoire de la tour de signal

Suite à une reprise des hostilités avec les Français en 1803 et la rébellion de Robert Emmet, les Britanniques planifièrent et construisirent une chaîne défensive de tours Martello et tours de signal le long de la côte irlandaise. Les fondations de l’une de ces tours de signal, datant de 1804, se trouvent encore à Mullaghmore, juste à côté du Promontory Fort.

Les lieux de visite intéressants dans la région proche

Quelques sites à proximité de Mullaghmore, sont dignes d’intérêt.

Visitez les "Court tombs" et les fameux Deerpark et Creevykeel

Des forts sur les collines, des forts circulaires, des forts sur des promontoires, des crannogs : ils retracent le passage à travers les âges et l’histoire des peuples, de la préhistoire à la fin de l’époque médiévale. Deerpark, à 8 km à l’Est de la ville de Sligo et la tombe néolithique de Creevykeel (4,000 avant JC), au Nord de Sligo, sont certainement les premiers lieux de culte de la région. Ces derniers sont connus comme étant des tombes géantes, certainement point de rassemblement des premières communautés. Des archéologues trouvèrent dès 1935, des ossements, des outils et de la poterie, notamment, conservés aujourd’hui au Musée National de Dublin.

Deerpark, Sligo, Irlande
Creevykeel, Sligo, Irlande
Creevykeel, Sligo, Irlande

Organisez une expédition sur les îles proches, notamment Inishmurray

Ile d'Inishmurray, Sligo, IrlandeSkellig Michael, Inisheer, Inishmaan, Tory, sont tous des lieux enchantés, perdus en mer. Lorsque vous les explorez, vous plongez dans une atmosphère de romance et de mystère. Elles sont aussi dépositaires de la culture et des coutumes irlandaises, aujourd’hui oubliées des contrées plus accessibles d’Irlande.

Sur Inishmurray, St Molaise a fondé un monastère chrétien au 6e siècle, dont les vestiges sont incroyablement conservés. Cette île isolée et mystique, à plus de 6 km de la côte, est réputée pour la préservation de ses sites pré-chrétiens, ses panoramas sauvages, ses bâtiments typiques et sa vie naturelle !

Parcourez la plage de Streedagh

Plage de Streedagh, Sligo, IrlandeElle se situe non loin du village de Grange. C’est le lieu idéal pour admirer la mer tranquille où se déroulèrent pourtant les plus tragiques épisodes de l’histoire maritime du comté de Sligo. En 1588, trois bateaux de l’Armada Espagnole y ont été coulés. Un officiel Anglais rapporte alors "J’ai dénombré sur un rivage, 1100 corps". Peu ont échappé à cette attaque, le Capitaine Francesco de Cuellar, l’un des survivants raconte dans son journal le traitement infligé à ses compagnons d’infortune et les conditions de vie en Irlande à cette époque.

Marchez dans la vallée de Gleniff Horseshoe

Equipe Alainn Tours à Gleniff Horseshoe, IrlandeDans la vallée secrète de Gleniff Horseshoe, on pourrait aisément croire que l’on se trouve dans les Alpes Suisses. Sur la gauche, en entrant dans la vallée, se trouve les seuls vestiges de son passé industriel, un ancien moulin de baryte. Le baryte était extrait des mines de la vallée et servait dans la confection de verrerie, peinture, papier peint, etc. Mais le passé industriel de la vallée est à présent oublié et a laissé place à un havre de paix pour les voyageurs à la recherche de paix et de tranquillité. Lorsque vous conduisez sur la route en fer-à-cheval de Gleniff, vous apercevez une cave voûtée à près de 400 mètres dans la montagne, il s’agirait selon la légende du dernier refuge de Diarmuid et Grainne après avoir échappé au géant Fionn McCumhaill.

Copyright Joe McGowan


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Laissez une ligne vide ("Sautez une ligne") pour créer un paragraphe.

Partagez cette page!

RSS


Suivez nous !


Rechercher sur le site:

"Suivez le guide, Joe McGowan, historien et écrivain" a été écrit par Corine LEDANOIS

À propos de Corine LEDANOIS

Co-fondatrice Alainn Tours

Projets de développement Ecosse et Pays de Galles

En savoir plus

Les Tags