Voyagez autrement avec Alainn Tours !
Notre blog vous invite à découvrir les trésors des Pays Celtes...

Accueil > Voyages insolites > Inishturk, en Irlande : l’île du sanglier sauvage

Inishturk, en Irlande : l’île du sanglier sauvage

A quelques miles marins de la face atlantique de l’Irlande et d’une superficie de 12 km², l’île d’Inishturk est habitée par seulement 60 personnes. De par sa petite taille, elle ne laisse aucunement présager de l’intérêt et des plaisirs qu’elle procure.

Nichée au sommet de falaises et de collines abruptes qui tombent dans l’Atlantique, son paysage contrasté surprend. Le long de son unique route cabossée qui fait le tour de l’île, Inishturk dévoile une nature à la fois dramatique et paisible. Collines escarpées et jolies plages de sable blanc se côtoient pour former des paysages fantastiques et des points de vue panoramiques sur les îles d’Inishbofin, Clare et Caher Island (au plus proche) et les côtes méconnues du Mayo (au loin), que l’on utilise pour y accéder [1].

Les passionnés d’archéologie et d’histoire, de randonnée, de botanique ou encore d’activités nautiques (pêche, plongée sous-marine) se régalent, tout simplement.

Au temps de la famine, les îliens ont émigré en Amérique et en Angleterre. Inishturk est alors devenue complètement anglophone, bien qu’au début du début du XXème siècle, l’irlandais était la première langue pratiquée.

L’histoire d’Inishturk

De nombreuses preuves archéologiques confirment des rassemblements mégalithiques datant de plus de 4000 ans avant J.C et la présence de colons autour de l’adorable port naturel de Portdoon (au sud-ouest de l’île). L’île fut toujours habitée depuis 1700.

JPEG - 164.4 ko

Une histoire de pirates

Il est raconté que l’anse « Dun at Portdoon » fut construite par des pirates d’origine danoise. En contrebas, de gros rochers formaient une barrière de protection et permettaient l’observation des autres bateaux. Les pirates pouvaient ainsi héberger et cacher leurs galères...

JPEG - 199.1 ko
JPEG - 272.2 ko

…jusqu’au jour où un groupe d’Irlandais les prirent par surprise et les massacrèrent tous, à l’exception d’un vieux Dane et de son fils. Ils les épargnèrent en échange du secret de fabrication de leur bière composée de floraisons de bruyère, et de la cachette des vastes trésors pillés par les années de piraterie.

Le vieux pirate, craignant que son fils soit torturé et tenté de divulguer les secrets danois, offrit que son fils soit mis à mort en premier, en échange de son secret. Une fois son fils tué, le Capitaine pirate s’arracha des mains de ses ravisseurs et se jeta dans l’abîme en emportant son secret à Odin.

Cet équipage piratesque fut ainsi le dernier en Irlande à détenir les secrets de fabrication de la bière « lochlannach ».

Des vestiges à découvrir en randonnées pédestres

Vestiges du Dun – Fort

Datant du IXème siècle après J.C., ces vestiges dominent le lac naturel de l’île. Son nom aurait été emprunté au Port An Dun, utilisé par les Norses qui y auraient trouvé de l’or…

Beehive houses

Datant de 1500 ans avant J.C., ces petites huttes situées tout autour du lac était utilisées pour la préparation des repas – Fullacht Fia.

Cemetery - le cimetière actuel

Un cercle de pierre, indiqué sur une carte de 1838, met en avant les origines païennes de ce site devenu cimetière. A l’origine un oratoire en forme de cercueil, il disposait d’un toit en encorbellement pour abriter une pierre de guérison trouée, encore visible, et les mariages rituels.

Martello Tower - la Tour de signalisation

Construite par les colons Britanniques pendant les guerres napoléoniennes, les ruines de l’ancienne tour, haute de 722m au-dessus du niveau de la mer, agrémentent les collines escarpées qui dominent toute la face Nord de l’île.
Cette tour fut la 57ème, sur un total 82, construites le long des côtes irlandaises entre 1805 et 1806. En impliquant l’utilisation d’une plaque d’acier polie pour réfléchir les rayons du soleil vers les navires de passage, ce système nommé « héliographe » fut en quelque sorte le premier code morse usité pour décourager Napoléon.

The Old Church - la vieille église

Cette vieille église était en usage au temps des lois pénales. Son extrémité ouest date du XVIe siècle et son extrémité droite fut ajoutée au temps de la famine. Le toit fut prélevé pour réparer un toit d’église sur le continent en 1877.

Inishturk : La nature omniprésente

Inishturk a été décrite comme la plus belle des îles de l’Ouest de l’Irlande et Praeger, père Irlandais de la botanique, a décrit sa côte comme “excessivement escarpée et pittoresque".

JPEG - 224.4 ko

Pour les personnes à la recherche de détente et de dépaysement simple naturel, les plages isolées de Tranaun et Curran, aux eaux bleu-clair et limpides, offrent un cadre idyllique.

Tranaun Beach, Inishturk. Co. Mayo.Ireland

On l’apprécie pour un pique-nique improvisé, quelques brasses ou encore se ressourcer en admirant les couleurs ardentes d’un mémorable coucher de soleil.

JPEG - 173.7 ko

Pour les passionnés de nature, l’île regorge de possibilités pour des petites randonnées sauvages et la photograpie biensûr.

JPEG - 120.4 ko
JPEG - 158.8 ko

La faune d’Inishturk

Inishturk est remarquable pour ses falaises abruptes, ses rochers qui s’élèvent à 200 m au-dessus du niveau de la mer et qui abritent un large éventail d’oiseaux de mer et d’élevage. Fulmars boréals, guillemots, petit pingouins et macareux se reproduisent par milliers chaque année, de Mai à Juillet.

Les Choughs, une espèce de corneille noire – rare en Europe – réside également sur Inishturk. Ils peuvent être vus toute l’année et sont très distinctifs avec leurs pattes et becs rouges. Les fulmars nichent sur d’étroites corniches situées au sommet des falaises. On peut admirer leurs vols gracieux grâce à des postes d’observations sécurisés prévus à cet effet.

puffins-inishturk-ireland

Les fonds marins alentours sont également intéressants pour leurs mammifères. En Mars 2010, un orque a été enregistré dans ses eaux. Si une telle observation n’est pas commune, on aperçoit néanmoins régulièrement des dauphins communs au large d’Inishturk ou encore des phoques gris qui résident et se reproduisent sur certaines plages isolées de l’île.

JPEG - 148 ko

La flore de l’île d’Inishturk

La présence de la plante rare « Rock-rose » est d’un grand intérêt pour les botanistes. Cette plante alpine aux fleurs jaunes fleurit de Mai à Août.

JPEG - 298.4 ko

Pour les plus actifs, randonnée pédestre, pêche et plongée sous-marine sont les principales possibilités, en plus d’excursions vers les autres îles à négocier localement ou par les services d’un tour opérateur.

JPEG - 166.4 ko
JPEG - 206.4 ko

Festivités et animations à Inishturk

Inishturk organise chaque année au mois de Juin une journée particulière : "Pattern’s Day" avec, pour thématique, des compétitions de moutons : prime au défilé et tonte "Sheep Sheering". C’est l’occasion d’y rencontrer tous les habitants de l’île (estimés à 54 seulement en Juin 2014) et de nombreux visiteurs venus de toute part, pour un retour aux traditions. Sans artifices ajoutés (tout juste un château gonflable et des bouilles enfantines colorées de masques peints pour rappeler nos temps actuels), Pattern’s Day offre un charme simple et naturel. Celui de la rencontre en plein air entre animaux et humains, petits et grands, et la pratique d’une activité ancestrale au rythme des instruments traditionnels Irlandais, avec pour toile de fond de toile des de magnifiques vues panoramique grandeur géantes !

JPEG - 130.7 ko
JPEG - 294.4 ko
JPEG - 162.4 ko
JPEG - 238.2 ko


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Laissez une ligne vide ("Sautez une ligne") pour créer un paragraphe.

Partagez cette page!

RSS


Suivez nous !


Rechercher sur le site:

"Inishturk, en Irlande : l’île du sanglier sauvage" a été écrit par Corine LEDANOIS

À propos de Corine LEDANOIS

Co-fondatrice Alainn Tours

Projets de développement Ecosse et Pays de Galles

En savoir plus

Les Tags